Mes cheveux raides étaient déprimés, le Curl Secret y a remédié

On dit souvent que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures: moi c’est au fin fond du 77 que j’ai trouvé mon coup de cœur capillaire du moment.

mimi boucles

Karima, en direct de Combs-la-ville

Tout commence par une lourde soirée de juin. Ma sœur et moi sommes missionnées en grande banlieue pour assister à l’anniversaire d’une copine. Après plus d’une heure dans la voiture à zigzaguer entre les petites rues, à tourner et à retourner sur des ronds points qui se suivent et se ressemblent, à nous tromper de route (ou plutôt à être trompées par le GPS et à imaginer les pires scénarios si on en arrivait à se perdre dans la campagne), nous voilà arrivées à destination.
Et là c’est « love at first sight » (coup de foudre pour les non initiés) : les cheveux de ma « birthday girl » (oui, je me la pète, je parle anglais) d’ordinaire si lisses sont parsemés de belles boucles bien dessinées!

Comment se fait-ce, me direz-vous? S’est elle fait poser des bigoudis pendant des heures? Mis sa tête sous un casque chauffant? Ou bien encore a t-elle payé un bras chez le coiffeur du village? (bon J’EXAGÈRE, elle habite en ville).

Que nenni!! Elle a utilisé le Curl Secret de Babyliss!
Je trouve ça déjà genialissiiiiime sur elle, moi qui sait à quel point avoir des cheveux bouclés quand ils sont naturellement lisses, est un rêve!

babyliss

Voici la bête

On reste dormir: le lendemain matin, je m’empresse donc de le tester!

Premier essai

en mode panique

Je manque de me brûler une mèche de cheveux restée coincée dans la machine quand je tire dessus pour l’enlever. Réflexe en entendant un bip inquiétant : je débranche et appelle ma sœur à la rescousse pour me libérer… Ouf plus de peur que de mal! Mon conseil: toujours lire la notice avant d’utiliser un objet inconnu!

N’est pas Mac Gyver qui veut.

Deuxième essai

En mode 24H Chrono

Je suis invitée à un brunch, je dois donc m’en retourner vers Paris (sans voiture et la bonne âme qui nous avait accompagnées). La copine de ma copine (c’est bon vous suivez jusqu’ici?) a pitié de moi et propose de me montrer comment utiliser la machine. Elle semble être passée pro dans le maniement de l’engin et surtout c’est elle qui a coiffé ma cop’s la veille!
J’accepte donc et c’est parti pour une mèche… En deux secondes elle est aspirée, la machine bippe trois fois et la relâche automatiquement, magnifiquement bouclée! Je suis sous le charme!

Il ne reste que trois minutes avant de partir pour la gare.

Tout le monde, sauf les parisiens, sait que si tu rates un train en banlieue un dimanche, t’as raté une partie de ta vie. Je décide donc de ne pas me maquiller et de plutôt poursuivre cette aventure bouclesque! On est déjà ric-rac pour la gare mais je prends quand même le temps de m’asperger de laque. (Faudrait pas que cette œuvre d’art capillaire ne disparaisse trop vite, j’ai une après-midi entre filles qui m’attend!)

Le résultat

Des boucles, des boucles, des BOUCLES ...
BOUCLES!

BOUCLES!

C’est parti pour la gare et même le ciel semble être de mon côté: la pluie s’est arrêtée et on a notre train! Même le temps de faire une photo sur le quai pour partager ma nouvelle trouvaille avec mes copines qui n’auront pas la chance d’admirer ces boucles (c’est un article sur une machine à faire des boucles au cas où vous vous demanderiez pourquoi y’a autant de fois le mot  » boucle »)
J’arrive donc à mon brunch les cheveux bouclés! Là j’avoue je me la raconte un peu et vante les mérites de ce petit bijou à toutes mes copines présentes. (En omettant évidemment l’épisode catastrophe où j’ai cru finir l’année avec une coupe à la garçonne.)

De retour à la maison vers 22h, les boucles (PROMIS c’est la dernière fois que j’écris ce mot) sont toujours en forme et moi je suis toujours aux anges!

Le nouvel amour de ma vie n’a qu’un défaut : son prix, 130 euros …. Mais bon, on dit bien « Quand on aime on ne compte pas« . Non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *