Les 10 étapes d’une peau parfaite

 

1. Un démaquillage minutieux

Oserais-je dire: « Même si vous ne vous maquillez pas?« 

Le démaquillage représente pour moi 60% du pari belle peau. On utilise des formules qui « accrochent » les fards, la saleté, les résidus de pollution qui permettent de les dissoudre. Il existe de très bon laits et lotion micellaires, mais ils nécessitent le passage répété du coton, qui à la longue, ont tendance à irriter la peau. Voilà pourquoi je préfère l’huile.

Vous pouvez utiliser une huile qui s’émulsionne à l’eau comme celle de Melvita ou Santé, mais mes huiles préférées restent les huiles végétales. Ce qui est intéressant avec les huiles ou baumes végétaux, c’est qu’ils ont des propriétés particulières et soignent la peau dès le démaquillage.

Ma routine (un peu cheloue je sais)

Il existe également des lingettes démaquillantes écologiques et non imbibées à utiliser sans produit et uniquement avec un peu d’eau, comme celles de Lamazuna.

2. Un nettoyage savant

Deux écoles s’affrontent sur ce point: faut-il nettoyer après avoir démaquillé? (Grande question devant l’Éternel).

Nettoyer et démaquiller sont deux choses différentes : lorsque vous utilisez un démaquillant, il laisse des résidus sur votre peau et dans vos pores. Toutes ces particules sont hydrosolubles : pour les décoller, il faut donc nettoyer.

Certaines huiles, qui se rincent, laits démaquillants ou lotions micellaires font très bien le job car ils contiennent malgré tout des tensio-actifs et nettoient. On peut s’arrêter au passage d’un coton ou tissu imbibé de lotion.

Deux bémols

  • lorsque vous utilisez, comme moi, des démaquillants à base de cire ou d’huile qui ne s’émulsionnent pas et qui ne sont en aucun cas nettoyants
  • lorsque votre peau a tendance à réagir et à vite être « encrassée« 

On utilise donc son nettoyant préféré, émulsiongelmousse, ce que l’on préfère : je nettoie avec la crème purifiante pour le visage de Dr. Hauschka.

Si vous souhaitez zapper cette étape, vérifiez que votre démaquillant est aussi nettoyant, comme pour la Lotion Micellaire nettoyante de Sanoflore ou celle de So’Bio étic par exemple.

3. Moins d’eau

L’eau c’est la vie, mais ça peut salement agresser la peau du visage. Les ennemis: le calcaire et la gestuelle qui va avec les produits moussants. Si on est pas accro à l’eau et qu’on peut totalement s’en passer, on le fait! Si comme moi on ne se sent jamais « nette » (Big up aux pubs pour les serviettes) sans, on essaie d’en utiliser avec parcimonie. On ne se démaquille pas à l’eau, on ne l’utilise que pour le nettoyage à proprement parler :

  • si la peau est sensible, on utilise de leau thermale + un produit nettoyant pas trop agressif on brumise le visage, on applique le nettoyant, on re-brumise pour rincer)
  • si la peau n’est pas super réactive on peut utiliser un peu d’eau avec son nettoyant : sur la zone T, en ayant la main légère
  • vous pouvez vous réserver une bouteille d’eau de source, et l’utiliser à la place de l’eau du robinet

Et surtout : ne pas oublier la lotion, qui élimine le calcaire et ralentit l’effet asséchant de l’eau. Vous pouvez utiliser des hydrolats, véritables merveilles pour la peau. Mon préféré : l’Eau aromatique de Jasmin, qui est un véritable tonique.

4. De bons outils

Plus que le produit, ce sont les outils que vous utiliserez qui vont compter, selon moi. C’est un peu comme pour tout en fait : musique, maquillage, dessin, avec les bons ustensiles, tout ira bien. Selon moi, il ne vous en faut que trois !

  • une brosse manuelle : plus que la brosse mécanique, trop agressive, les brosses manuelles permettent de masser légèrement la peau et de faire circuler le sang, tout en démaquillant et nettoyant la peau plus en profondeur. La brosse Doux Good, brosse hyper douce crée en Corée (les champions de la peau parfaite) ou le disque exfoliant de Sephora (mon préférée, ne vous fiez pas à son nom , il est hyper doux) en sont deux bons exemples.
  • Des carrés de tissu : pour remplacer le coton, retirer les huiles, baumes ou laits démaquillants ou appliquer les lotions. C’est plus économique que le coton et vous pouvez découper un tissu doux, puis les laver. Il existe aussi des cotons en tissu lavables, plus chers, qui sont très doux.

5. La bonne gestuelle

  • Ne pas abraser : exfoliants, mousses, gels, on essaie de ne pas agresser sa peau en la frottant comme des malades. Même si elle est grasse ou à imperfections (surtout d’ailleurs) elle est sensible et va se dérégler comme un folle (« Arghhh, je suis attaquée!« ) On y va donc mollo avec la grattounette.
  • Ne pas étouffer : bains d’huiles, masques, couches épaisses de crème nourrissante… La peau étouffe, les pores se bouchent : même avec une peau sèche, on applique de fines couches de produit.
  • Masser : masser la peau ne nécessite aucun accessoire (à part des mains bien sûr) et permet de faire circuler le sangilluminer le teint et tonifier la peau. On peut le faire une fois par mois ou deux fois par jour, essentiel c’est de le faire; Quand on commence, les bénéfices pour la peau sont tels qu’on ne peut plus s’arrêter. (cf mon post sur le sujet ici)

6. Un maximum d’hydratation

Oui, ça parait tellement lambda, mais l’hydratation de la peau c’est la clé. Les crèmes miracles n’existent pas. Il n’y a qu’une seule vérité selon moi : une peau bien hydratée est plus rebondie, en meilleure santé et plus lumineuse. Les actifs existent (vitamines, omégas etc.) mais sont des bonus. L’essentiel, c’est de donner à sa peau un maximum d’eau pour qu’elle s’épanouisse comme une fleur au printemps (pardon je m’emballe).

Bref, trois produits clés

  • Une lotion : elle ne nettoie pas, mais sert juste à éliminer le calcaire ou les résidus de démaquillant. Les hydrolats sont fabuleux pour cela, car ils contiennent des actifs qui agissent sur la peau.
  • Un sérum : l’étape clé. J’ai fait un article ici ou je dis en substance ceci : le sérum pénètre hyper rapidement la peau, les actifs concentrés aussi et il la prépare à recevoir les actifs de la crème qui suivra. Boom ! Vous pouvez également utiliser des huiles végétales, seules ou mélangées !
  • Une crème : pas forcément chère, pas forcément super high-tech (non pas besoin qu’un épisode de Star Wars se déroule sous mon épiderme, merci). Il faut juste qu’elle soit adaptée à votre peau (sèche, mixte etc.) et qu’elle l’hydrate au max.

En ce moment, j’utilise l’huile sérum redensifiante de Cattier et la crème dermo défense de So’Bio étic le jour et la nuit (même si c’est une crème de jour).

8. Des extras

  • Un bain de vapeur pour hydrater en profondeur, stimuler la micro-circulation, ouvrir les pores de la peau. il suffit de faire bouillir de l’eau, de placer un tissu sur sa tête et de rester au dessus de la vapeur pendant 5 à 10 min. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des plantes (fleurs de sureau ou de camomille pour les peaux sensibles, romarin pour les peaux grasses, sauge pour les peaux sèches, par exemple), des huiles essentielles (selon leurs propriétés) ou des produits déjà prêts à l’emploi (plus chers).
  • Des gommages : mais soft. Même si vous avez une peau résistante. Vous pouvez par exemple, utiliser des Perles de Jojoba (3 euros le pot) en le mélangeant à votre soin favori ! Un léger gommage permet à le peau de se débarrasser de ses impuretés et la prépare aux soins qui suivent.
  • Des masques crèmes : à appliquer en couche épaisse et à laisser agir quelques minutes. Pas besoin non plus de taper dans le très cher. Un bon masque à l’argile (rose pour les peaux sensibles, blanche pour les peaux sèches ou verte pour les peaux grasses) mélangé avec de l’huile végétale reste un bon basique. J’aime beaucoup celui de Fun’Ethic en ce moment, mais celui qui me fait de l’œil, c’est ce masque très cher au miel de Manuka.
  • Des massages : par vous, par une copine, en institut. Massez votre visage, il vous dira merci.

9. De l’adaptation

Inutile de suivre la même routine à la lettre. Les variations de température, l’humeur, la fatigue jouent sur la peau.

Ce qui est pas mal, c’est d’avoir des alternatives selon le mood du jour.

Voici mon « régime » (démaquillant + netoyant + lotion + sérum + crème)

  • Peau au top

baume démaquillant +lotion micellaire Jonzac sur le zone T+ hydrolat de rose + sérum Madara + crème

  • Peau fatiguée

huile de Son de Riz + lotion micellaire Jonzac sur le zone T + Eau aromatique de Jasmin + huile de thé blanc + crème

  • Imperfections

huile de coco pâte purifiante de Dr Haushka + lotion Aqua Maginfica de Sanoflore huile de nigelle + crème

  • Dermatite

huile de coco + hydrolat de rose cicalfate sur les zones rouges

  • Pores obstrués

huile de coco mélangée à des Perles de Jojoba + pâte purifiante de Dr Haushka + mélange poudre d’acide Hyaluronique et hydrolat de rose + crème Patyka

Ça parait un peu élaboré de loin , mais non. Il suffit d’avoir 3/4 produits de base, sûrs et efficaces et de les mélanger ou alterner !

10. Une bonne hygiène de vie

Ouep, parce qu’avant tout, fumer 20 clopes par jour avec la tête dans un sachet de chips n’a jamais rendu la peau plus belle. La peau est un reflet de la santé!

Alors bon, sans être un dictateur du régime alimentaire, on peut faire quelques efforts.

  • moins de laitages: on en mange trop, ils ne sont pas vraiment utiles et ils favorisent souvent les problèmes dermatos
  • moins du sucres rapides: rosacée, acné, fatigue chronique (et j’en passe), le sucre en fait c’est pas super cool
  • plus de fruits et de légumes: on ne va pas revenir sur leurs bienfaits, si?
  • moins de graisse et pas de viande à tous le repas: confit de canard, patates à l’huile… You know what I mean?
  • du sport! le sport ça rend confiant, ça oxygène, ça fait circuler le sang, ça donne bonne mine quoi!
  • boire de l’eau: beaucoup (mon challenge personnel, je déteste ça)

Comme pour tout, la clé c’est la modération. Rien ne sert de changer radicalement de mode de vie, ça marche très peu: il faut y aller par étapes, avec détermination.

Et la clé de tout: de la douceur, de l’attention et des rituels, même de 2 minutes (c’est la mère qui parle)!

treatyoself

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *