Icône // Edie Sedgwick

edie27

Edie Sedgwick peut sans conteste être considérée comme la première des « It Girl ». Petite fille riche à la généalogie fastueuse, elle deviendra la muse d’Andy Warhol au milieu des sixties: timing parfait. L’héritière devient mannequin, avec en ligne de mire un destin d’actrice à la Marylin. Elle possède surtout un sens du style et une faculté à être en complète adéquation avec son époque qui la rendent irrésistible. Elle est La Factory, elle est le swing et la nouveauté. Après Warhol, Dylan tombe sous le charme. Mais son destin est en forme de tragédie; la drogue et la folie la fauchent à 28 ans. Restent le trait de crayon démesuré, les boucles d’oreilles géantes et la coupe courte: une signature, une identité si forte qu’elles la rendent parfaitement actuelle.

[slider_pro id= »3″]

Get the look

 

Musique

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *