10 choses que nous devons impérativement cesser de dire aux enfants en bas âge

T’es content ?

Pas bégueules, les enfants apprennent raidement à acquiescer à cette question, qui de toute façon n’appelle pas vraiment de réponse. Posée à tout bout de champs, usée jusqu’à la corde, elle est vraiment cheloue. Il suffit de voir l’air égaré de votre fille de deux ans lorsque vous l’interrogez après lui avoir servi des pâtes. N’importe qui vous répondrait: « Ben je sais pas. C’est un plat de coquillettes. » Elle, elle vous regarde avec l’air un peu perplexe de celui qui veut savoir si on se fout de sa gueule. Mais non, vous êtes sérieux. Elle hoche la tête d’un air ravi. Ça y est, vous lui avez appris la manipulation.

Ça va mal aller

Le vrai problème c’est, qu’est-ce qui va mal aller et surtout, quand ? Généralement assis entrain de jouer à Candy Crush sur sa tablette, l’adulte qui profère cette menace sans lever les yeux perd automatiquement 2 points sur son permis crédibilité. Oui, car il ne se lèvera pas.

Je compte jusqu’à 3

Au top 5 des trucs qu’on se promet de ne jamais dire, c’est la première phrase qui sort de notre bouche quand la situation nous échappe. Oui, c’est bien vous qui comptez sur vos doigts dans cette allée du Franprix. La question est, pourquoi pas 5 ? Ou 20 ? Ça laisserait le temps d’aller au rayon surgelés.

On va se doucher/s’habiller/se coiffer/manger ?

Qui est « on » ? Pourquoi je dis ça ? Vais-je manger des petits pots ? Non. Vais-je mettre un body ? Non. Pourquoi je dis « on » ? Qui suis-je ? Dans quelle étagère ? Que vais devenir ?

Comme Son Goku et Vegeta, vous avez fusionné, mais pas pour donner un super guerrier. Juste quelqu’un qui parle à la troisième personne du singulier à un enfant.

T’auras plus jamais de glaces

Bannissez les mots « plus jamais » de votre vocabulaire et gardez les en réserves pour l’adolescence, où vous en aurez vraiment besoin (« Plus jamais tu ne feras du scooter à trois sur le périph’, « Plus jamais tu ne snifferas de l’essence », « Plus jamais tu ne me piqueras ma chemise YSL vintage pour une soirée mousse. ») Les petits n’ont aucune notion du temps, cette menace n’a aucun effet sur eux et de toute façon, leur grand-père est déjà entrain de leur acheter un barbe à papa taille XXL dans votre dos. Ben quoi, vous avez dit plus de glaces.

Okai, je vais partir sans toi

Bwahahaha. Comme tous ceux qui font bien tout ce qui est écrit dans le manuel, vous avez répété un million de fois à votre progéniture que personne n’allait JAMAIS l’abandonner.  De toute façon, vous allez attendre. Votre inconstance trahit votre faiblesse et ne vous inquiétez pas, il en a pris note et s’en félicite.

Mais si c’est bon les betteraves

Ben non. C’est pas bon.

Allez on refait la photo. Mais si c’est la dernière fois.

La génération des enfants 2.0, c’est celle de ceux qui on l’air méga saoulés sur TOUTES les photos. A bout de nerfs après votre 180ième tentative artistique avec un smartphone, il réclame la paix, et le droit de jouer avec Sophie la girafe. Traumatisés par les albums de notre enfance, dans lesquels on trouve des photos de nous moches, mais souriants, nous déversons nos espoirs sur des êtres qui sauront prendre un selfie avant l’âge de 4 ans.

Vas-y, fais le.

(Jeter son bol de compote du haut de sa chaise-Faire pipi sur lui parce que vous voulez qu’il finisse ses navets-S’allonger par terre dans la rue en plein mois de novembre alors qu’il pleut des cordes- Arracher tous ses vêtements dans la salle d’attente du pédiatre-Hurler le seul gros mot qu’il connaît en boucle en mode syndrome Gilles de la Tourette lorsque vous arrachez le DVD de Trotro du lecteur)

Ah. Ben il l’a fait.

T’as envie de pipi?

Non. Non. Non.

Allez, courage. Ce n’est que le début!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *